Lille / Non classé / Paris / Recherche / Recherche par les étudiants

Conférence de Jean-Pierre ROSENCZVEIG pour la rentrée de la Chaire DISE

visuel mailing et internet 12 octobre 2018

Vendredi 12 octobre 2018 / 14h-17h – Amphi RS 30
Espace Robert-Schuman– 58 rue du port – Lille

Inscrivez-vous !

Pour sa conférence annuelle de rentrée la Chaire Droits et intérêt supérieur de l’enfant accueillera

Monsieur Jean-Pierre Rosenczveig

Ancien Président du tribunal pour enfants de Bobigny
Fondateur de Défense des enfants International

Sur le thème :

Actualité des droits des enfants et de la protection physique et sexuelle des mineurs : Avancées ou régressions ?

 

La conférence sera suivie d’un cocktail de rentrée

*Cette conférence est éligible à la formation continue des avocats et magistrats

 

Durant sa carrière de magistrat, Jean-Pierre ROSENCZVEIG a présidé pendant 22 ans le tribunal pour enfants de Bobigny. Il a fondé et présidé Défense des enfants International et a présidé en 2014 la commission sur les nouveaux droits de l’enfant. Il a écrit ou co-écrit de nombreux ouvrages sur les droits de l’enfant, sur la justice des mineurs et sur la protection de l’enfance (notamment : La Convention internationale des droits de l’enfant en 89 questions, La parole de l’enfant : aspects juridiques, éthiques et politiques, La justice et l’enfant en danger, La justice et l’enfant victime d’infractions pénales, Rendre justice aux enfants, Le secret professionnel en travail social, etc.). Le blog qu’il tient depuis 2005, « Droits des enfants – Analyser la société à travers le prisme des droits de l’enfant », lui permet de faire part au quotidien de son point de vue, en tant que professionnel et spécialiste des questions de l’enfance, sur les grands débats de société relatifs aux droits et à la protection de l’enfant.

 

A l’occasion de la conférence de rentrée de la Chaire Droits et intérêt supérieur de l’enfant, Jean-Pierre ROSENCZVEIG nous fera partager son regard sur l’actualité qui a marqué ces derniers mois les questions relatives aux droits de l’enfant, notamment quant à sa protection physique et sexuelle : lutte contre les châtiments corporels et les mutilations sexuelles à l’égard des enfants, introduction d’un texte « anti-fessée », débats sur l’instauration d’une présomption de non-consentement du mineur à l’acte sexuel, etc. Dans un contexte où toute prise de position sur l’un de ces sujets est justifiée par la nécessité de faire valoir la protection et les droits des enfants, Monsieur ROSENCZVEIG nous dira si, selon lui, les textes envisagés constituent de réelles avancées au regard de l’impérative protection due à l’enfant

Inscrivez-vous !

Article édité le 13 septembre 2018