Evènement / International / Lille / Recherche

Retour sur la Masterclass « Unpacking women’s role »

Pendant une semaine, du 18 au 22 septembre 2023, des conférenciers du monde entier ont pu échanger avec les étudiants et les membres de l’Université catholique au cours de conférences ouvertes qui ont permis de soulever de vraies questions sur le rôle de la femme dans le maintien de la paix. Cette 7ème édition s’est ouverte à des débats passionnants visant à comprendre cette place.

Un programme particulièrement riche qui a marqué chacune des 5 journées de cet événement devenu une tradition pour la Faculté de Droit. Basé sur le modèle des Peace studies très présentes à l’étranger, cette Masterclass permet de s’interroger sur la construction d’une paix internationale durable au regard du rôle des ONG, des organisations internationales, d’experts universitaires ou venant de la société civile.

Ce lundi 18 septembre a d’emblée marqué les esprits par les différentes conférences qui se sont succédées, et notamment la toute première consacrée au génocide yazidis par Farida Global Organization. Moment d’émotion intense qui a été suivi par « Femmes, vie, liberté : contester et protester en Iran », une table-ronde menée par Azadeh Kian – Professeure de sociologie à l’Université Paris Cité & Jonathan Piron – Coordinateur du pôle prospective, Etopia, Enseignant des relations internationales contemporaines à la Haute-école HELMO de Belgique, thématique forte arrivant quasiment jour pour jour 1 an après la mort de Mahsa Amini, condamnée pour « port de vêtements inappropriés ». Une très belle exposition était d’ailleurs consacrée au récit de ce peuple iranien qui cherche à se soulever à travers des affiches revendicatrices que Sonia Le Gouriellec, Maîtresse de conférences en science politique et co-directrice de cet événement, avait préparé pour l’occasion. A son initiative également, un concert-performance d’artistes iraniens, Sajad Kiani – Musicien, joueur de Setâr & Mahda Razzaz, danseuse performeuse, qui nous a également beaucoup touché par la puissance du message qu’il portait. On citera également l’exposition de poèmes dédiés aux femmes et à la paix, présentée par Albin Rey, fondateur d’Ink for peace.

Cette Masterclass s’est poursuivie avec des prises de positions fortes à l’image de la conférence de l’intervention de Christin Chinkin et Louise Aramitsu, respectivement Professeure émérite de droit international et chercheuse & Professeure émérite à la London School of Economics venues débattre de « La lutte des femmes pour la justice et la paix en lien avec la question du genre ». On notera également la table-ronde « Les femmes dans l’approche décentrée de la paix et la sécurité » présentée par Léon Sampana, Professeur agrégé de science politique, Université Nazi Boni, Bobo-Dioulasso, en direct du Burkina Faso, Léonard Colomba‑Petteng, Doctorant en science politique, Sciences Po Paris, Marie Robin, Post-doctorante coordinatrice du pôle « études stratégiques », Centre Thucydide, Université Paris Panthéon-Assas et Sonia Le Gouriellec de nouveau. Des moments qui ont permis de voir les conflits et cette recherche de la paix sous le prisme de la féminité et de réaliser comment leur approche est différente de celle des hommes.

La fin de cette semaine a été à la hauteur de son entrée en matière avec la présence de Patricia Sellers, figure emblématique du monde du droit, notamment pour son rôle de Special Adviser à la Cour Internationale spécialisée dans les crimes esclavagistes Slavery Crimes & Visiting Fellow, University of Oxford. Une femme au discours à la fois mesuré et poignant qui a su mettre en évidence sa persévérance quotidienne dans ce combat d’ampleur dont nous ne faisons que soupçonner la force morale et la détermination dont il faut faire preuve. Avec sa conférence «The Recognition of Slavery Crimes as a way toward Peace », Madame Sellers a clos cette Masterclass « Unpacking women’s role » d’une façon magistrale.

Porter ce programme aura pour nous été une grande fierté, notamment par la mise en avant de l’Iran et du peuple iranien. Et c’est avec beaucoup d’émotion que nous avons appris l’attribution du Prix Nobel de la Paix à la militante et journaliste iranienne Nargues Mohammadi « pour son combat contre l’oppression des femmes en Iran et sa lutte pour la promotion des droits humains et la liberté pour tous ». Vice-présidente du Centre des défenseurs des droits de l’homme fondé par Shirin Ebadi, elle aussi prix Nobel en 2003, Narges Mohammadi a appris la nouvelle depuis sa prison à Téhéran. Nous espérons sincèrement que cette 7eme édition de la « Masterclass Global Actors for Peace : Unpacking Women’s role, contribuera à faire avancer les choses dans la meilleure direction possible.

Pour ce programme exceptionnel, nous tenons à remercier sincèrement l’ensemble des personnes qui ont contribué à l’organisation et bien sûr les 3 Co-Directeurs et créateurs de cet événement : Sonia Le Gouriellec, Maîtresse de conférences en Science-politique, Valentina Volpe, maître de conférences en droit public et bien sûr, Ioannis Panoussis, Doyen de la Faculté de Droit de l’Université Catholique de Lille. Chacun d’eux a rendu cette incroyable Masterclass possible.

 

 

Article édité le 25 septembre 2023

À voir aussi

International / Issy-les-Moulineaux / Lille

Dynamisme international à l’Université Catholique de Lille

Etudiants / Issy-les-Moulineaux / Lille

Parcoursup – La suite ?