Etudiants / International

Retour sur des prises de parole de nos étudiants qui font notre fierté !

Intervention à la conférence de la paix et interview du Président d’Eurojust.

 


C’est lors de la Conférence Le long chemin de la paix, que deux de nos étudiantes en Master DHSD ont pris place aux côtés de 2 Prix Nobel de la Paix pour défendre la cause des femmes, un moment fort en émotion pour les jeunes femmes dont la prestation a été remarquable. Retour sur un événement d’exception.

Organisée par le Rotary Hauts-de-France, Belgique, Luxembourg, dont la Faculté de Droit de l’Université Catholique de Lille est partenaire, le Nouveau Siècle accueillait le 15 octobre dernier, M. le Docteur Denis Mukwege Prix Nobel de la Paix 2018 en reconnaissance de son engagement en tant que défenseur et militant actif dans la défense des droits de l’homme, et Mme Ouided Bouchamaoui, Prix Nobel de la Paix 2015 obtenu pour son soutien à la transition démocratique en Tunisie et le sauvetage du pays d’une crise politique par l’organisation du dialogue national.

A l’occasion de cette journée de réflexion qui abordait notamment la thématique de La force des femmes et celle de La construction de la paix avec le Rotary, la Société Civile et les Institutions Internationales, Glory Ojesanmi and Lisa F. Fogens, ont pu exprimer leur point de vue à travers un discours à la fois éloquent et brillant dédié à la question de la protection contre les violences faites aux femmes, thématique qui leur tenait particulièrement à cœur. Un moment d’autant plus marquant pour elles, qu’elles ont pu prendre la parole juste avant M. le Docteur Denis Mukwege, véritable symbole de la paix.

Si nos félicitations vont à Glory et Lisa pour leur investissement et leur implication exemplaire dans cette cause, nous tenions à souligner l’interview donnée par Glory Ojesanmi au Président d’Eurojust, Ladislav Hamran, dans laquelle la jeune femme a pu aborder le thème du trafic humain et les manières grâce auxquelles il pourrait être endiguer. En réponse, Monsieur Hamran a évoqué l’importance des partenaires clés au-delà des frontières, que ce soit les autorités judiciaires, les différentes forces d’intelligence policières, les partenaires stratégiques… Il a également rappelé à quel point il était indispensable que la chaîne de suivi de ces trafics ne soit jamais rompue entre les états, spécialement en Amérique latine, Afrique du Nord et Moyen orient.

Article édité le 27 octobre 2022

À voir aussi

International / Issy-les-Moulineaux / Lille

Journée Portes ouvertes