Comment devenir Mandataire Judiciaire

Le mandataire judiciaire est celui qui représente la justice auprès des entreprises. Il est mandaté par les tribunaux.
Son rôle principal est de contrôler les opérations administratives et financières liées à un dépôt de bilan, une fermeture … En effet, lorsqu’une entreprise n’est plus en capacité de payer ses dettes, elle est mise en redressement judiciaire. C’est à ce moment que le mandataire judiciaire doit intervenir. Il est donc en charge de trouver des solutions permettant à l’entreprise de rembourser ses dettes.

Si le processus de redressement échoue, le mandataire judiciaire est en charge de procéder à la liquidation judiciaire : il met en vente les biens de l’entreprise (aux enchères ou à l’amiable). Il est aussi celui qui s’occupe des licenciements économiques. De plus lorsqu’un repreneur se présente et est accepté par le tribunal, le mandataire est celui qui réalise le transfert de l’entreprise (avec une partie ou l’intégralité des salariés).

Le mandataire travaille seul, toutefois il collabore avec tous les acteurs de la procédure (juges, patrons, banques, créanciers…). Il apporte aux juges une expertise du terrain, des dossiers.

Si le mandataire constate une responsabilité pénale ou civile dans la faillite de l’entreprise de la part des dirigeants (détournement de fonds, faute de gestion…), celui-ci saisit le procureur de la République.

Le mandataire judiciaire exerce en libéral, il n’a pas de clientèle propre, mais il peut s’associer à d’autres mandataires au sein d’une SCP (Société Civile Professionnelle)

Je souhaite devenir mandataire judiciaire

Pour devenir mandataire judiciaire, il faut avoir des connaissances autant en droit qu’en comptabilité, gestion. Il doit posséder un réel sens des responsabilités, doit être pédagogue et faire preuve de diplomatie, ainsi qu’avoir un sens du contact développé afin de pouvoir justifier ses choix (négociation), et gérer les situations difficiles auxquelles sont confrontées certaines entreprises.

De plus comme pour tous les métiers du droit, il doit faire preuve de discrétion, car il est tenu au secret professionnel et être impartial.

La maitrise de plusieurs langues est un gros plus dans l’exercice de ce métier, ainsi qu’une aisance orale et écrite.

Les études pour devenir mandataire judiciaire

L’examen d’entrée dans la profession est accessible à partir d’un master 2 en droit, économie ou gestion. Cet examen comporte 7 épreuves écrites en droit et comptabilité/gestion, ainsi qu’un oral.

Attention, il n’est possible de passer l’examen que 3 fois. C’est un examen très sélectif, seuls une dizaine d’étudiants sont admis, et 320 personnes exercent le métier de mandataire judiciaire en France. Après l’obtention de celui-ci, l’étudiant effectue un stage rémunéré de 3 ans, à la suite duquel il doit réussir l’examen final (possibilité de le repasser une seconde fois uniquement) qui lui permet d’exercer ses fonctions de mandataire judiciaire.

Le master de la FLD qui peut vous mener à votre projet :
Le Master Droit Comptable et Financier de la FLD peut vous amener à devenir mandataire judiciaire.