Le métier d’Administrateur Judiciaire

L’administrateur judiciaire est celui qui intervient lorsqu’une entreprise rencontre des difficultés : elle ne peut plus rembourser ses dettes, il est celui qui établit un diagnostic complet de la société, et qui recherche les solutions possibles pour la continuation ou la cession d’activité de l’entreprise. Il est le conseiller des entreprises en difficultés financières, il aide à négocier les dettes, trouver des partenaires. Aussi, il apporte son aide au chef de l’entreprise concernée dans la gestion des biens.

Lorsqu’arrive le moment de proposer des solutions suite à la période d’observation, l’administrateur fait part de ses conclusions au tribunal.
2 options s’offrent ensuite :

  Dans un premier cas de figure, le tribunal est favorable à la poursuite de l’activité de l’entreprise : dans ce cas le rôle de l’administrateur judiciaire est de négocier avec les banques pour un remboursement des dettes échelonné. Il est possible que la société soit reprise par un autre dirigeant, ainsi l’administrateur judiciaire est celui qui règle les démarches de vente.

  Dans le second cas de figure, toutes les tentatives pour redresser l’entreprise ont échouées, l’entreprise est donc liquidée sous ordre du tribunal. C’est ensuite au tour du mandataire judiciaire de prendre le relais.

Je souhaite devenir administrateur judiciaire

L’administrateur judiciaire en plus d’avoir des connaissances en droit, doit avoir des connaissances en gestion, comptabilité, finance.

Il doit aussi savoir parler plusieurs langues, ainsi que posséder un réel sens du contact pour pouvoir négocier avec les banques, chefs d’entreprises, … et trouver une solution qui convienne aussi bien à l’entreprise qu’aux créanciers.

La capacité d’écoute ainsi que celle d’adaptation sont nécessaires pour un administrateur judiciaire, afin de pouvoir gérer au mieux les situations de crise. Tous les métiers du droit requièrent une certaine diplomatie, et de la patience : pour ce métier, les décisions prises sont lourdes de conséquences, il doit donc être capable d’expliquer celles-ci à ses interlocuteurs.

Les études pour devenir administrateur judiciaire

A ce jour le territoire français compte environ 130 administrateurs judiciaires, dont la liste est établie et contrôlée par le ministère de la Justice.

La formation d’administrateur judiciaire est accessible après un master 1 (toutefois il est recommandé d’aller jusqu’au master 2) en droit, économie ou gestion. Elle est aussi accessible après un DEC ou un DESCG (2 diplômes de comptabilité et gestion).

Un examen doit ensuite être passé par l’étudiant pour accéder à un stage professionnel (c’est un examen qui peut être passé 3 fois maximum et qui est très sélectif : 10 candidats admis en moyenne). Cet examen se compose de 7 épreuves écrites en droit et comptabilité, ainsi qu’une épreuve orale. Une fois l’examen passé, l’étudiant fait un stage de 3 à 6 ans en étude, auprès d’un administrateur judiciaire professionnel.

A la suite de ce stage l’étudiant passe un examen professionnel d’aptitude aux fonctions d’administrateur judiciaire (examen qu’il n’est possible de présenter que 2 fois). Après l’obtention de celui-ci, l’étudiant devient officiellement administrateur judiciaire.

Salaire de l’administrateur judiciaire

Il n’y a pas de salaire fixe pour un administrateur judiciaire : il est rémunéré par l’entreprise en redressement judiciaire avec un barème réglementaire. Uniquement les interventions de conseil offrent une rémunération libre.